Biodiversité

La Réserve Naturelle de Saint-Barthélemy a pour but de protéger et maintenir la biodiversité de Saint-Barthélemy. Vous trouverez ici quelques informations sur des espèces remarquables de la faune et de la flore marine de l’île. Il serait difficile de répertorier toutes les espèces présentes.

Mer

Les espèces présentes dans la Réserve marine de Saint-Barthélemy sont assez représentatives de celles rencontrées dans les Antilles. Selon les connaissances actuelles, il n’y a pas vraiment d’espèces marines endémiques (que l’on ne trouverait qu’aux alentours de Saint-Barthélemy).

Faune marine

Les poissons. On dénombre 183 espèces de poisson en zone de réserve, connues principalement grâce aux études scientifiques. Des suivis des populations montre une augmentation du nombre de poissons et du nombre d’espèces différentes en zone protégée depuis 1996.
En réserve on retrouve des poissons communs au reste de la Caraïbe, comme le Poisson-ange français, mais également des espèces plus rares ailleurs comme le Mérou de Nassau ou Vieille franche (Epinephelus striatus) en augmentation dans la Réserve. Il peut y avoir des Raies aigles (Aeteobatus narinari), et des hippocampes à long nez (Hippocampus reidi) ont récemment été observé.
En savoir plus sur le suivi des poissons.

                     undefined

Les tortues marines. Les tortues marines sont des reptiles. Deux espèces de tortues sont les plus fréquentes dans les eaux de Saint-Barthélemy :
Tortue verte (Chelonia mydas) Menacée d’extinction, elle est protégée, comme toutes les tortues marines. La jeune tortue verte à tendance à être carnivore, elle devient herbivore à l’âge adulte. Elle broute les herbiers, ce qui lui donne son nom. 
Tortue imbriquée (Eretrochelys imbricata) est un peu plus petite que la tortue verte, elle fréquente elle aussi les eaux de Saint-Barthélemy. 
Des tortues luth (Dermochelys coriacea) passent parfois près de Saint-Barthélemy, trois pontes ont été observés ces dernières années.
En savoir plus sur le suivi des tortues marines.

                     undefined

Les mammifères marins. 33 espèces peuplent ou fréquentent la Caraïbe, certaines sont observées dans les eaux de Saint-Barthélemy.
Baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) est présente près de Saint-Barthélemy de février à mai, où elle se reproduit et met bas.
Grand dauphin (Tursiops truncatus) un groupe de quelques individus semble résider à l’Est de Saint-Barthélemy. Ils sont occasionnellement présents dans la Réserve marine, près des îlets Tortue, Frégate, Toc-Vers.
En savoir plus sur le suivi des mammifères marins.

                      undefined

Les coraux. Saint-Barthélemy est un des sites les plus riches des Antilles françaises, avec 51 espèces de coraux. Les coraux sont des associations de petits organismes minuscules qui sécrètent un squelette calcaire. Ensemble, les coraux forme des récifs coralliens, refuge et lieu d’alimentation d’une multitude d’animaux : éponges, gorgones, oursins, mollusques, crustacés, poissons... 
En savoir plus sur le suivi des coraux.

                     undefined

Les oiseaux marins. 14 espèces d’oiseaux marins nichent à Saint-Barthélemy. Hormis trois espèces qui se nourrissent au large, tous les autres profitent des zones de réserve. La Sterne bridée (Sterna anaethetus), la Sterne fuligineuse (Sterna fuscata) et le Noddi brun (Anous stolidus) se rendent sur les Ilets Frégate et Toc Vers durant leur période de reproduction. 

                    undefined

Les mollusques : 200 espèces autour de l’île, dont le célèbre Lambi (Globatus giga).

Les crustacés : 13 espèces connues, dont les langouste royale (Panulirus argus).

Les éponges, appelées Spongiaires, se diversifient en 60 espèces sur nos récifs.

Les gorgones : 27 espèces ont été observé dans la réserve. Ces organismes se nourrissent de plancton.

Flore sous-marine

De récentes études menées par la Réserve naturelle ont recensé plus d’une cinquantaine d’algues différentes et 5 espèces d’herbes sous-marines.
Ces herbes sont appelées des phanérogames. Ce ne sont pas des algues, mais des plantes à fleur ! Elles sont principalement présentes dans les baies abritées, comme celles de Marigot ou de Colombier où le retrouve deux espèces de phanérogames marines: 
L’herbe à tortue
(Thalassia testudinum) Reconnaissables à leurs larges feuilles aplaties en forme de ruban. Ces feuilles abritent de petits organismes, source de nourriture pour nombre d’animaux. Ces herbiers sont ainsi l’habitat des Lambis, oursins, étoiles de mer, et des tortues vertes qui s’en nourrissent, leur donnant son nom.  
L’herbe à lamatin (Syringodium filiforme). Elle est fréquente à Saint-Barthélemy, se développant jusqu’à 30m de profondeur. Ces feuilles sont fines et en forme de cylindre. 

Terre

Faune terrestre

Mammifères. Quelques espèces de mammifères terrestres volants, les chauves-souris, se trouvent à Saint Barthélemy, 8 sur les 15 rencontrées dans les Antilles françaises. Une ardrops des Petites Antilles (Ardrops nichollsi) ou un natalide paillé (Natalus stramineus) sortent au crépuscule. Certaines chauve-souris forment des colonies et s’abritent dans les grottes des falaises, comme des molosses communs (Molossus molossus), quelque part à Colombier.

Les oiseaux. Sur les étangs de Saint Barthélemy nagent des canards et des foulques, et sur ses rives gambadent des hérons et des aigrettes. De petits échassiers (les limicoles) fréquentent les zones humides. Discrets mais bien présents, il y a quelques rapaces. De petits colibris butinent les fleurs, dont le colibri huppé (Orthorhyncus cristatus).
Le sucrier à ventre jaune (Coereba flaveola) est présent dans toutes les Antilles, avec diverses sous-espèces. La tourterelle à queue carrée (Zenaida aurita) s’invite en ville, elle est présente dans toute la Caraïbe.

Reptiles. La tortue charbonnière (Chelonoidis carbonaria) est fréquente à Saint Barthélemy, attention à elle en bord de route. Il semble qu’elles aient été introduites par les Amérindiens puis régulièrement jusqu’à maintenant.
Les anolis (Anolis sp.) ne sont présents que dans le Nouveau Monde (avec 400 espèces). Ils sont faciles à observer à Saint-Barthélemy dans les végétaux et sur les murs.
Une belle communauté d’iguanes des Petites Antilles (Iguana delicatissima) se trouve à Saint-Barthélemy. Comme ailleurs, il est menacé par la présence de l’iguane commun (Iguana iguana) avec qui il est en compétition pour le territoire, la nourriture et les femelles.
Les améives sont des lézards terrestres. On retrouve à Saint-Barthélemy et Saint-Martin uniquement l’améive de Plée (Ameiva plei), seule des trois espèces anciennes trouvées dans les Antilles.
Les couresses sont des serpents, inoffensifs, ce sont des couleuvres. La couresse du banc d'Anguilla (Alsophis rijgersmaei) est encore connue à Saint-Barthélemy. Considérée comme vulnérable, elle a surement disparu de Saint-Martin.

Amphibiens. Les grenouilles se manifestent en chantant chaque soir, ou par jour de pluie. L’hylode de Martinique (Eleutherodactylus martinicensis) malgré son nom, est présente dans les arbres de Saint-Barthélemy.

Invertébrés. On trouve quelques scorpions à Saint-Barthélemy, dont le petit scorpion de Saint Barthélemy (Oiclus questeli), des araignées et des fourmis, notamment les fourmis de feu (Solenopsis sp.) qui sont réputées quelques peu agressives. Mais méfiez-vous surtout des scolopendres. Il y a aussi des libellules et superbes papillons. Des escargots sortent par temps humides, dont l’impressionnante Achatine géante (Achatina fulica).
Des crabes se faufilent dans leur trou à votre passage, ils sont sur les littoraux, les plages ou près des mangroves.